LE RETABLE

 Le retable, œuvre de Hans Baldung Grien, daterait de la fin du XVe siècle, vers 1490

Il aurait appartenu au couvent de Saint Alban, près de Bâle d'où il aurait été transféré au Prieuré d'Enschingen, commune de Saint Bernard, lors de la réforme. Il serait arrivé à Luemschwiller en 1660 mais cette date n'est pas certaine. Un inventaire mobilier de l'église datant de 1690, découvert récemment, ne le mentionnerait pas (étude en cours) Il a été restauré une première fois en 1914, pour les sculptures par les ateliers Klem de Colmar.

 En 1954, à l'occasion d'une exposition rétrospective à Paris, sur les peintures Rhénane de cette époque, les polychromies sont nettoyées et stabilisées par le Musée du Louvre. Ce retable, œuvre incontournable dans la diffusion et l'histoire de la peinture religieuse germanique de la Renaissance, prend place dans la liste prestigieuse des témoins de cet art pictural. A la différence du retable d’Issenheim, joyau du Musée Unterlinden, dont il ne reste que les panneaux peints, il est le seul à être conservé dans son intégralité, avec son meuble.

Depuis le 15 juin 1967, le retable est une oeuvre classée au titre des monuments historiques.




Sur les panneaux fermés sont représentées huit scènes de la vie de la Vierge : l'Annonciation, la Visitation, la Nativité, la Circoncision, l'Adoration des mages, la présentation au Temple, la Fuite en Egypte, la Mort de la Vierge. Sur la prédelle, figure au centre le voile de Véronique avec une sainte face très expressive, encadrée par deux anges qui tiennent certains instruments de la Passion : à gauche la colonne de la Flagellation, à droite la lance et l'éponge au bout d'un jonc.

        Sur les panneaux ouverts prennent place une statue de la Vierge à l'Enfant            couronnée d'angelots et deux reliefs sur les panneaux mobiles représentant          Sainte Barbe (à gauche) et Sainte Catherine (à droite).

SA RESTAURATION

La restauration du retable de la Vie de la Vierge constitue un important projet patrimonial pour la commune de Luemschwiller.
Le programme d'intervention consiste en premier lieu, à traiter et éradiquer les éventuels insectes xylophages, puis à stabiliser et raviver les couches picturales et enfin, à rendre leur éclat originel à la polychromie et à l'or des sculptures.
La réinstallation de l'oeuvre à l'issue des travaux sera précédée d'une mise en valeur de son emplacement au sein de l'église Saint-Christophe.
Cette action est indispensable à la conservation dans le temps de cette oeuvre incontournable du patrimoine alsacien et rhénan.

Le Conseil de Fabrique et la Commune proposent deux présentations du retable qui pourront être offertes en contrepartie de dons effectués au profit de la restauration du retable, dont l'état de conservation ne cesse de se dégrader.

  • Une carte avec enveloppe : format 14 x 14
  • Un cadre avec photo : de format variable selon le montant du don

Les photos sont offertes gracieusement par son auteur Jean ERTZSCHEID.
Les dons supérieurs à 15 euros donnent droit à la délivrance d'un reçu.

En parallèle, la commune souscrira une convention avec la Fondation du Patrimoine afin de récolter des dons. Une plaquette sera diffusée ultérieurement.

Carte avec enveloppe avec texte au dos : Détail du retable dit de "la Vie de la Vierge" classé Monument Historique en 1967 . Eglise Saint Christophe de Luemschwiller.
Carte offerte pour un don supérieur à 15 euros.

  • cadre petit format 10 x 15 ou 10 x 10 pour les dons entre 20 et 99 euros
  • cadre grand format 20 x 20 pour les dons supérieurs à 100 euros.                      


Bon de souscription à imprimer pour faire un don en cliquant sur l'image